Pour la renaissance du Grand Sud avec Elie Hoarau

Communiqué

« Le combat pour le développement de La Réunion doit être poursuivi et renforcé »

Dans un communiqué diffusé hier, le Parti communiste réunionnais tire les premiers enseignements du scrutin.

 « Le scrutin de ce dimanche a amplifié la volonté de changement exprimée le 6 mai.

Lors de l’élection présidentielle, les Réunionnaises et les Réunionnais ont sévèrement sanctionné la politique du gouvernement UMP ; cette fois-ci, ce sont ses partisans à La Réunion qui l’ont été.

Le Parti communiste réunionnais regrette que cette volonté de changement ne se soit pas toujours traduite par un vote en faveur de ses candidats, et qu’il n’a pas entraîné suffisamment l’adhésion à ses propositions, notamment les abstentionnistes qui représentent plus de 50% du corps électoral.

Le PCR reste convaincu que les propositions qu’il a formulées pour répondre à l’urgence sociale et pour construire le développement durable, sont adaptées à la situation que connaît La Réunion.

Le combat pour le développement de La Réunion doit être poursuivi et renforcé. C’est pourquoi le PCR entend amplifier son explication pour aller notamment à la conquête de ceux qui se sont abstenus ou qui cette fois ci ont fait un autre choix et qui doivent participer au développement de La Réunion ».

Posté par yves974 à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 9 juin 2012

M Grondin

Elie Hoarau à

M Grondin

Vous avez pu constater que si le sigle PCR n’apparaît pas sur le bulletin de vote, il est par contre bien présent sur notre blog (eliehoarau.canalblog), sur notre site internet (eliehoarau.com) et sur les documents d’information que vous avez dû recevoir dans votre boîte à lettres.

De toute façon, il serait vain que nous essayons  cacher que nous sommes un  communiste réunionnais, nous qui sommes secrétaire général du Parti communiste réunionnais et qui nous battons depuis tant d’années sous cette bannière pour le développement de La Réunion  et l’amélioration des conditions de vie des Réunionnais et des Réunionnaises.  Quant à la faucille et le marteau, il y a bien longtemps qu’il a disparu de nos documents, y compris de la une de Témoignages.

En ce qui concerne notre affichage aux côtés de François Hollande, il est tout à fait normal et légitime. Nous avons été les seuls – si l’on excepte Jean-Claude Fruteau – à appeler à voter pour François Hollande dès le premier tour  des élections primaires. C’est que nous l’avions rencontré pour lui parler des difficultés des Réunionnaises et des Réunionnais et de nos propositions pour sortir La Réunion de la crise. Il avait alors dit son accord. Un accord concrétisé dans un contrat que nous avons signé avec lui, le 26 mars 2012 à Paris, et confirmé lors de sa venue à La réunion, dans un meeting à Saint-Louis. 

Enfin, nous pensons  avoir fait  la preuve de ne pas être attaché à un  poste, si ce n’est pour faire avancer les affaires de La Réunion. Deux exemples. En 1987 avec Paul Vergès nous avons démissionné de notre poste de député pour protester contre la volonté de la Droite de ne pas appliquer à La Réunion, l’égalité sociale (allocations familiales, SMIC…). Plus récemment, pour appliquer le principe « un Homme, un mandat » et nous rendre disponible pour représenter le Sud de La Réunion à  l’Assemblée nationale, nous  avons démissionné de notre poste de Député au Parlement européen en laissant notre place à un jeune Réunionnais qui a déjà pris quelques initiatives intéressantes sur la vie chère, sur les fonds structurels Régions ultrapériphériques....  

Nous sommes loin, comme vous pouvez le constater, d’être intéressé à un poste. En espérant que ces quelques lignes aient dissipé vos interrogations, je compte sur vous demain pour nous envoyer à l’Assemblée nationale afin d’aider François Hollande à mettre en œuvre le contrat que nous avons signé avec lui.          

Le 9 juin 2012

Elie Hoarau

Posté par yves974 à 22:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 5 juin 2012

Au Syndicat national des journalistes (SNJ)

Nous avons lu avec attention votre plateforme. Journaliste dans un journal d’opinion, nous avons connu la censure (54 fois saisi pendant la guerre d’Algérie). Nous avons aussi été victime de l’ostracisme  - et cela continue puisque nous sommes toujours tenu à l’écart des conférences de presse de la Région Réunion.

Nous sommes encore confronté aux problèmes financiers qui menacent beaucoup d’organes de presse.

Comme d’autres rédactions, nous avons vécu  des différends sur la ligne éditoriale que nous avons plus ou moins bien réglés, face à des rédactions plurielles et dans le contexte complexe d’un journal d’opinion.

Très tôt, notre parti s’est prononcé pour le pluralisme. Nous avons  mené des actions contre l’ORTF où, jusqu’à 1981, on ne nous donnait pas la parole. Nous avons aussi engagé nos militants à défendre un quotidien menacé de disparition dans le courant des années soixante-dix.  Nous avons été jusqu’à prendre une participation symbolique dans une chaîne de télévision privée qui nous paraissait capable d’équilibrer le paysage audiovisuel.

Dans ces conditions nous sommes très sensibles à la plateforme revendicative du SNJ – même si nous pouvons être au sein de notre propre organe de presse aux prises  à des contradictions évidentes qu’il importe de dépasser.

Toutes les mesures qui concourent au développement du  pluralisme de l’espace médiatique ; à l’indépendance des médias ; à l’intensification du débat citoyen ; à l’amélioration des conditions de vie et de travail des journalistes, des photographes et des employés administratifs…  nous paraissent nécessaires. Mieux, elles nous semblent indispensables  au développement de la citoyenneté, de la démocratie et de l’équilibre indispensable au développement harmonieux  d’une société intraculturelle comme celle de notre île.

Veuillez donc trouver là l’expression de notre soutien.

Elie Hoarau

Guy Mézino, Boissy

« Il faut un changement… »

J’ai toujours voté pour Elie Hoarau. On ne peut pas faire un avenir pour des retraités qui gagnent e » 3 à 500 euros. Et avec des mutuelles qui n’arrêtent pas d’augmenter, cela n’aide pas. Il faut un changement. On doit relancer les grands travaux pour  soutenir l’emploi. Il n’y a pas d’autres candidats pou défann anou laba dan lasemblé. 

Posté par yves974 à 15:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cindy Porto, Ravine des Cabris

« Il faut relancer les grands projets sur Saint-Pierre et dans le Sud… »

Cindy portoMes parents sont communistes depuis toujours. Ils m’ont raconté ce que la Droite leur faisait dans le temps. Je n’ai pas vécu cela. Mais je sais que Michel Fontaine n’est pas du tout social et la candidate   qu’il soutient non plus.  Ils ne pensent pas à la population. Il faut relancer les grands projets sur Saint-Pierre et dans le Sud pour développer l’emploi, surtout en direction des jeunes.

 

Posté par yves974 à 15:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Jacqueline et Jean-Noël Troca, Saint-Pierre

« Un programme pour le développement et pour l’emploi… »

Je vote Elie Hoarau et Tatiana Assing pour avoir un vrai changement. Il y a eu un changement de président et de gouvernement auxquels nous avons contribué. Astèr  i fo ashèv shanzé. Elie Hoarau est un homme d’expérience. Il est habitué à défendre les intérêts des Réunionnaises et des Réunionnais. Sét in boug konm li i doi alé laba dan lasenblé pou défann lakor li la pasé èk lo prézidan François Hollande. Son programme, c’est un programme pour le développement et pour l’emploi. 

Posté par yves974 à 15:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 4 juin 2012

Portrait Tatiana Assing, suppléante dans la 4ème circonscription

Tatiana Assing, suppléante dans la 4ème circonscription

« Le PCR est le seul porteur d’un véritable projet pour La Réunion »

 

Pourriez-vous nous parler de vous et du parcours qui vous a amené en politique ?

Je suis très fière de mes grands-parents et mes parents, grands militants communistes. Ils ont consacré leur énergie et une partie de leur vie à se battre pour une cause qu’ils jugent juste, sans en avoir jamais retiré un quelconque avantage financier.
Mon enfance a été bercée de réunions politiques (je me rappelle bien en particulier l’élection de François Mitterrand en 1988), de rencontres de femmes avec l’UFR (avec des grands pique-niques et pleins de bus venus de partout dans l’île), de manifestations pour défendre les plus démunis (avec la revendication des mêmes allocations familiales qu’en métropole par exemple) ou dénoncer les injustices (je me souviens de la lutte contre l’apartheid avec le slogan « Libérez Nelson Mandela ! »). J’ai donc très tôt été sensibilisée au combat politique, aux espoirs, mais aussi parfois aux déceptions (quand certains camarades choisissent un autre camp par exemple) qu’il suscite. A travers ma famille, j’ai beaucoup réfléchi à l’engagement politique, et cela a été un honneur pour moi d’être la suppléante d’Elie Hoarau, que j’estime pour son parcours politique, mais aussi pour ses qualités personnelles. Pour autant, le fait de se présenter n’a pas été de soi, car je suis une jeune maman. Mon engagement a donc aussi été celui de mon mari.

Quelles sont les valeurs et les mesures que vous souhaitiez défendre en vous engageant aux côtés du PCR ?

 Enseignante à La Réunion depuis une dizaine d’années, je côtoie beaucoup trop de jeunes sans grande illusion, ni ambition pour leur avenir professionnel. 30% de chômeurs à La Réunion, 60% parmi leurs jeunes aînés : l’avenir ne leur parle pas, l’école ne joue plus son rôle d’ascenseur social, ne leur laisse plus espérer un bon emploi récompensant de beaux efforts. Le laboureur de La Fontaine prêchant « le travail est un trésor » à ses enfants ne fait plus recette.
La création d’emplois à durée indéterminée dans deux grands services (l’environnement et l’aide à la personne) répond à l’urgence sociale et envoie un signal fort de confiance aux jeunes. Chez eux, quelqu’un ira retravailler, alors ils renoueront plus facilement avec l’école.
Pour le PCR, « le travail est un trésor », et il est au centre de son programme. Avec le tram-train ou dans les énergies renouvelables, ce sont de vrais emplois que l’on va créer pour nos jeunes à condition de mettre les formations en place à La Réunion. L’espoir renaît chez nos jeunes, le peuple réunionnais relève la tête.

Dans notre société où l’individualisme prend de plus en plus d’importance, la tendance est au défaitisme, à la critique facile. Je crois au combat pour de vraies valeurs, pour plus de justice et de solidarité pour tous, à une vision positive, car constructive de l’avenir.
Le PCR est porteur de ces valeurs avec une réelle ambition pour La Réunion, c’est pour cela que je me suis engagée avec Elie Hoarau.

Ce qui m’a frappée en effet dans la mandature de M. Sarkozy, c’est l’individualisme sans cesse mis en avant par opposition aux valeurs de solidarité. La solidarité est une valeur essentielle pour moi. C’est pour cela aussi que je suis une syndicaliste.
On vit en société. On ne peut ignorer ses voisins. On ne peut être heureux quand d’autres, à côté de nous, sont dans la misère. Aujourd’hui, personne n’est plus à l’abri du chômage, de ses travers. On ne règle pas le problème de la délinquance ou des violences conjugales avec la prison.

Enfin, il y a des débats de société à mener.
Que peut-on faire contre l’hypersexualisation de notre société qui met nos jeunes en péril dans leur future vie d’adulte ? Les jeunes filles se conforment aux images de la télévision, de la Miss, aux clips vidéo. Les jeunes garçons aussi sont touchés et pensent performance. Le nombre de grossesses précoces et non désirées est alarmant, les maladies sexuellement transmissibles sont en recrudescence.
Il y a urgence à faire voter une loi sur le harcèlement sexuel, honteusement abrogée par le Conseil constitutionnel. Des associations de femmes ont des propositions dont il faut tenir compte.
Comment améliorer et mieux accompagner la grossesse puis l’allaitement pour les femmes qui travaillent ? Avoir un enfant ne doit pas être un frein au travail des femmes.
Comment mieux améliorer encore la prise en charge des couples au sein desquels il y a eu des violences conjugales ?
Pour moi, le futur député doit aussi être sensible à ces questions concernant les femmes et faire progresser les débats posés. C’est le cas d’Elie Hoarau, fervent défenseur de la parité.

Pourquoi, selon-vous, les députés du PCR seront les mieux à même de défendre les intérêts des Réunionnais et des Outre-mer ?

 L’histoire de La Réunion a montré que c’est le PCR qui a initié et gagné les combats pour le développement de La Réunion : contre les fraudes électorales, pour l’alignement du SMIC et des prestations sociales... Aujourd’hui encore, c’est le PCR, avec le contrat d’engagement Hollande-PCR, qui est le seul porteur d’un véritable projet pour La Réunion. Ce projet va bien au-delà des seules propositions de François Hollande revendiquées par le Parti socialiste. Comme l’a dit notre nouveau président, les militants du PCR sont fiers d’être les instigateurs du développement de notre île à travers un projet global qu’ils ont eux-mêmes conçu en tenant compte des spécificités de notre île (données géographiques, environnement dans l’océan Indien…). Il est de fait plus adapté qu’un seul projet englobant tous les DOM, mais il est aussi plus ambitieux, et l’ambition dans notre petit pays est indispensable pour la création d’emplois. Les députés du PCR seront bien sûr dans la majorité présidentielle, mais plus que les autres, ils sauront faire valoir nos atouts ici à La Réunion parce qu’ils se battront pour faire appliquer le contrat que François Hollande a passé avec leur parti.
Je voudrais enfin encourager la population et en particulier les femmes à prendre part à la vie politique et à s’engager comme je l’ai fait aux côtés d’Elie Hoarau. L’actualité dans certains pays nous montre combien le droit de vote (et c’est encore pire pour les femmes que pour les hommes) ne va pas de soi. C’est trop facile, mais aussi très dangereux de véhiculer l’idée que « la politique lé pourrie », que « tous les hommes politiques lé pareil », que « voter i sert pas a rien ». Comment donner une perspective à nos enfants dans un tel état d’esprit ? C’est en participant qu’on peut se faire entendre et faire avancer le pays.

 

Posté par yves974 à 14:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Communiqué


COMMUNIQUE_CLIQUEZ_ICI

Posté par yves974 à 14:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lupin Mourgapamodély, Pierrefonds

Lupin

Elie Hoarau a un programme. Tout le monde, à Saint-Pierre, reconnaît qu’il a beaucoup fait pour la capitale du Sud et pour le Sud en général : les zones industrielles, l’aéroport de Pierrefonds,  le port de Saint-Pierre, les logements sociaux… tout cela, c’est Elie Hoarau. Depuis 2001, ça stagne. Il n’y a pas d’amélioration. Il n’y a plus aucun grand projet pour Saint-Pierre et le Sud. La population espère le retour d’Elie Hoarau. Pour poursuivre le développement. Parce que le développement, c’est l’emploi

Posté par yves974 à 04:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nadège Técher, la Ravine des Cabris

« Un homme qui a beaucoup fait pour Saint-Pierre, pour le Sud… »

Je vote Elie Hoarau. C’est un homme qui a beaucoup fait pour Saint-Pierre, pour le Sud et pour La Réunion en général. Il a un projet, un programme…  Les  autres ne proposent pas grand-chose. C’est grâce à Elie Hoarau que Saint-Pierre a évolué, que le Sud s’est développé. Il faut continuer les grands projets comme l’aéroport de Pierrefonds, le port, la route de moyenne altitude…

Posté par yves974 à 04:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sakifo sé Elie Hoarau

SakifoAprès une réunion à Pierrefonds, Elie Hoarau et Tatiana Assing ont tenu un meeting, rue du Four à Chaux, chez Mme Maillot. Dans une ambiance de fête (notre photo), Krishna Damour, Tatiana Assing et Elie Hoarau ont expliqué combien la conditions étaient remplies pour qu’enfin arrive pour la Réunion un développement durable.

Posté par yves974 à 04:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 28 mai 2012

Contrat entre le Président de la République et La Réunion

EH et FM ecranChaque soir, Elie Hoarau et Tatiana Assing présentent, loin des vociférations d’autres candidats qui ne proposent pas grand-chose, le programme du PCR dont une grande partie est devenue l’objet d’un contrat entre le Président de la République et  La Réunion (création de deux grands services de l’environnement  et de l’aide à la personne, remise sur les rails du tram-train, reprise de la marche vers l’autonomie énergétiques, marche vers l’autosuffisance alimentaire…).

 

 

Posté par yves974 à 20:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chemin Boulaki à la Ligne Paradis

EH ch« Na lontan nou lavè pas vu in meeting konmsa ». Cette réflexion d’un participant à la réunion publique, vendredi  soir, chemin Boulaki à la Ligne Paradis, est tout à fait juste. Il y avait de la confiance, de l’enthousiasme, de la solidarité dans ce meeting commencé par un défilé depuis la permanence à la Ligne Paradis.  

Et ce n’est pas le seul indice qui montre que nos idées progressent.   Il est vrai que nous sommes les seuls à présenter un programme, soutenu par le Président de la République.

Dans la seule journée de vendredi nous avons reçu le soutien spontané d’une partie de la population de l’allée Bois Noir à la Ravine des Cabris ; entendu une femme demeurant  Zac Bank, face à un groupe de distributeurs de tracts d’une candidate de droite, exprimer sa colère devant l’utilisation partisane des crédits de solidarité à Saint-Pierre  ; reçu à la permanence l’appel d’une personne dont la boîte aux lettre un peu excentrée avait été oubliée par nos militant(e)s ; été sollicité par des personnes souhaitant organiser dans leur cour une réunion publique ; réçu de nombreux témoignages de soutien.

Posté par yves974 à 20:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 22 mai 2012

Petite-Ile lé la

meeting petite ileUn pique-nique citoyen, avec Elie Hoarau et Tatiana Assing, se déroulera le 27 mai prochain à Langevin. Nous sommes sûr qu’il connaîtra le même succès que le dernier pique-nique, le dimanche 13 mai à Grand-Anse. Il a été l’occasion de réunir plusieurs centaines de camarades de toute la circonscription, mais également d’aller à la rencontre des familles venues pique-niquer.

Ce succès, en effet, s’inscrit dans le travail commencé depuis notre 7e congrès, qui a permis de  relancer l’activité de la section de Petite-Île. Ainsi le 19 avril dernier, ce sont plus d’une centaine de personnes qui se sont rassemblées pour l’inauguration de la permanence (1). Nous avons pu alors constater l’implantation et la présence du parti dans la commune.

Avec les camarades de la section, nous sommes au plus près des Petite-Îloises et des Petite-Îlois. Comme on le sait, le parti a appelé à soutenir François Hollande, et ce depuis les primaires citoyennes. La section s’est inscrite dans cette démarche par des contacts téléphoniques, des porte-à-porte, des prises de paroles. Et à chaque fois, nous avons été très bien reçu par la population.

Le meeting du samedi 12 mai à la permanence de Petite-Île a aussi été une grande réussite. Beaucoup de nouveaux camarades sont venus écouter et s’informer sur notre projet. Ils ont été très attentifs devant le film montrant le nouveau Président de la République soutenir le programme du Parti communiste réunionnais (PCR).

Aux côtés d’Elie Hoarau a été désignée, comme remplaçante, Tatiana Assing, Les Petite-Îlois peuvent être heureux et fiers car Tatiana Assing, est une habitante de la commune. On peut saluer cette courageuse jeune mère de famille dont on connaît la haute conscience politique.

Nous lançons d’ailleurs un appel aux jeunes et aux femmes de Petite-Île, pour les encourager comme Tatiana, à s’engager et à militer à nos côtés.

(1) Permanence de Petite-Île : 57, rue du Capitaine Suacot, 97429 Petite-Île.

Tel : 0693 418928.

Posté par yves974 à 06:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chemin Sainte Céline à la Ravine des Cabris

RAV des CVendredi soir 20 mai, chemin Sainte Céline à la Ravine des Cabris, nous avonsRAV des C tenu un meeting devant 100 à 120 personnes. Le public a réagi avec beaucoup d'enthousiasme à la projection d'une vidéo tourné à Saint-Louis, lors de la venue de François Hollande, alors candidat à la présidence de la République.
Dans cette vidéo, celui-ci dit son accord avec de larges pans du programme du PCR, avec ce que nous appelons le contrat passé entre François Hollande et La Réunion. Il évoque la reprise du projet de tram-train - un passage particulièrment applaudi -, l'autonomie énergétique, l'autosuffisance alimentaire, les mesures à prendre pour donner la prorité à l'emploi aux Réunionnais, la création de deux grands services d'aide à la personne et de l'environnement ....  

Posté par yves974 à 03:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 16 mai 2012

PROGRAMME POUR UNE MANDATURE PARLEMENTAIRE

Pour lutter contre les effets de la crise

Pour la renaissance du Grand Sud

Priorité à l’emploi des Réunionnais

Depuis des années, devant l’importance du chômage qui touche particulièrement les jeunes de moins de 25 ans, nous avançons l’idée d’une priorité à l’emploi des Réunionnais – les Réunionnais s’entendant par toutes celles et tous  ceux qui vivent dans notre île.

Nous n’avons jamais varié sur cette question, malgré les quolibets et les injures des uns et des autres. Aujourd’hui, nous sommes rejoints par d’autres forces et nous nous en réjouissons.

Notre programme comporte un certain nombre de propositions qui s’appuient sur le fait que des milliers de jeunes réunionnais diplômés – il faut saluer là l’effort des familles et des collectivités territoriales depuis plus de deux décennies -  ne trouvent pas d’emplois ou sont cantonnés dans des emplois sans rapport avec leur formation souvent acquise à l’extérieur.

Ces propositions sont faciles à mettre en œuvre :

  • Pendant 15 ans dans le secteur public, les postes créés ou libérés, notamment dans l’Education nationale, seront réservés au Réunionnais ayant réussi  les concours.
  • Dans le secteur privé, les employeurs signeront une convention avec le Pôle emploi assurera tous les recrutements.
  • Pour toute embauche à l’extérieur, une attestation d’absence de compétence réunionnaise sera exigée.   
  • Prise en compte de l’impact en emplois (mieux-disant social) dans les marchés publics, et dans les aides aux entreprises.
  • Création de deux grands services d’utilité collective – services à la personne et protection de l’environnement  –  fondés sur l a mutualisation et la gestion des emplois dits aidés dans la perspective de leur pérennisation.
  • Relance des grands chantiers.
  • Création d’un institut préparant aux carrières administratives.    

Un logement pour tous

tx logement insalubre mise¦Çre pre¦ücarite¦ü 00925.000 demandes de logement sociaux en attente ; 50.000 logements en mauvais état, 23.000 logements insalubres ; des logements sociaux trop chers  – les impayés ont été multipliés par cinq en trois ans - parce que le mètre carré construit aux environs de 2.000 euros est trop élevé ; l’effondrement de la construction de logements sociaux (moins de 2.000 en 29010)… Ce sont les

chiffres terriblement accusateurs du secteur logement.

Et  en face de cela, un secteur du Bâtiment et des Travaux Publics en pleine tourmente avec 10.000 emplois supprimés, ces trois dernières années.

 

Nous demandons  la construction de 9.000 logements par an pour répondre au besoin d’un logement pour tous. Pour cela, il propose :

  • Une mobilisation des terrains de l’Etat et des collectivités.
  • La taxation des plus-values foncières et leur investissement dans le secteur du logement social.
  • La déconcentration des procédures d’agrément de la défiscalisation retenue par la LODEOM ; 
  • Le soutien à l’auto-construction.
  • L’inscription des moyens existants (Ligne budgétaire unique revalorisée et défiscalisation du logement social qui s’ajoute) dans une programmation pluriannuelle.
  • Le respect du Droit au logement opposable.
  • La prise en compte des revendications des syndicats de locataires (révision du plafond l’allocation logement, ouverture des droits de l’allocation logement en prenant en compte les enfants jusqu’à 26 ans…). 

Lutter contre la vie chère : une préoccupation constante

tx supermarche¦ü prix conso 33La lutte contre la vie chère imposée notamment par les monopoles (grandes surfaces, pétroliers…) a toujours été une de nos priorités. C’est pourquoi, député à l’Assemble nationale, nous avons été à l’origine de la loi sur la création de l’Observatoire des prix et des revenus adoptée à l’unanimité. Cependant, il a fallu  l’action de la population pour le mettre en place, non sans que l’on ait essayé de le vider de son sens. Selon nous, l’observatoire doit être un outil permettant de mettre en place des mesures pour empêcher les monopoles d’augmenter indéfiniment leurs prix et donc leurs profits.

Et c’est parce que nous avons la volonté de combattre la vie chère que nous nous sommes engagé dans la lutte au sein du Cospar où nous n’avons pas ménagé nos efforts. Aujourd’hui, la lutte contre la vie chère nécessite la mise en œuvre de nouvelles mesures.

  • Il convient d’abord de donner des moyens supplémentaires à l’Observatoire des prix et des revenus afin de lutter contre les monopoles et de faire la transparence sur les prix.
  • Pour l’approvisionnement de l’île, nous devons nous tourner davantage vers les pays de la zone de l’Océan Indien pour diminuer les coûts de transport et limiter l’impact sur le climat. Un rapport de la FAO qu’il conviendrait de réactualiser a montré la convergence de nos agricultures.
  • C’est là-dessus que nous devons nous appuyer pour gagner la bataille de l’autosuffisance alimentaire régionale et celle de la baisse des prix au moment où certains produits alimentaires de grande consommation (riz, blé, maïs…) sont l’objet de spéculation de la part de grands groupes financiers.
  • La lutte contre les abus bancaires devra être intensifiée. Il est scandaleux que le  compte bancaire d’un travailleur fonctionnant normalement soit ponctionné de 400 euros en un an.
  • Il est urgent de négocier avec la grande distribution des réductions de prix sur les produits de première nécessité pour tous les bénéficiaires de minima sociaux, en veillant que les prix des autres produits n’augmentent pas.
  • Nous devons nous engager  pour une harmonisation  de la politique des revenus dans les secteurs public et privé ; pour l’organisation d’une conférence annuelle sur les salaires ;  pour la revalorisation des retraites les plus basses ; pour le relèvement du plafond de la CMU et pour l’attribution d’une carte santé aux foyers les plus fragiles.

Priorité à l’éducation et à la lutte contre l’illettrisme

tx ecole classe 131L’éducation est sans doute l’un des secteurs qui a le plus souffert de la politique de la Droite ; une politique prolongée par celles des communes comme Saint-Pierre où les moyens mis à la disposition de l’école  enregistrent une diminution. Or, le développement exige une jeunesse formée et compétente, capable d’occuper tous les postes de travail, dans le public comme dans le privé. C’est pourquoi  l’éducation est une de nos priorités. Nous proposons un certain nombre de mesures :

 

 

 

  • Accompagnement des élèves en difficulté.
  • 25 élèves par classe ;
  • Réorganisation des rythmes scolaires.
  • Prise en compte du créole, du bilinguisme et de la diglossie.
  • Revalorisation des bourses étudiantes.
  • Echanges avec les pays de l’Océan indien.
  • Incitation à l’utilisation des TIC.
  •  Audit des dispositifs de formation et contrat de plan régional de développement des formations
  • Donner une vraie place au sport.
  • La lutte contre l’illettrisme sera déclarée grande cause réunionnaise et les jeunes diplômés volontaires seront les acteurs d’un plan d’alphabétisation.
  • Plan de rattrapage des effectifs d’enseignants.
  • Augmentation des bourses étudiantes.

Déplacements et autonomie énergétique

tram train malacaLe Train-tram, de Saint-Benoît à Saint-Joseph est une priorité pour éviter le coma circulatoire, mais aussi pour aller dans le sens de l’autonomie énergétique. Le projet réunionnais est d’ailleurs  repris et soutenu  par François Hollande dans le cadre du contrat passé entre le Président de la République et le P.C.R. : « Oui, a-t-il déclaré lors de sa venue à Saint-Louis, il nous faut aller vers le tram-train, c’était un projet que vous avez lancé et il appartiendra au prochain président de lui donner toute sa place ».

 

 

 

 

  • La construction du Train-tram pourrait commencer dans le Sud.
  • Il convient d’aménager la route de moyenne altitude du Ouaki aux Lianes.
  • Il faut repenser la liaison La Possession/ Saint-Denis.
  • Création de parcours sécurisés pour la pratique du vélo. 

Dans le prolongement, il est nécessaire d’arriver à l’autonomie énergétique. Nous proposons de :

  • Redonner la priorité au développement des énergies renouvelables.
  • Négocier des prix garantis de rachat de l’énergie par EDF.
  • Développer la politique d’économie d’énergie.
  • Appliquer les Normes de haute qualité environnementale pour tous les bâtiments.
  • Installer des panneaux photovoltaïques sur les routes pour alimenter les véhicules électriques.

Pour rebooster le Grand-Sud

Les réponses à l’urgence sociale et à la remise de La Réunion dans le développement durable n’empêchent pas de penser en sudiste. « Depuis quelques années, le Grand Sud n’avance plus. Nous avons lutté pour décentraliser des enseignements supérieurs dans le Sud  et l’on vient d’en supprimer plusieurs ; il n’y a plus de grands travaux depuis les déviations de Grands-Bois et de Saint-Joseph réalisée pour l’une et démarrée pour l’autre par Paul Vergès lorsqu’il était Président de la Région Réunion ; Pierrefonds piétine…

Il faut rebooster le Grand Sud.  Et, avec Tatiana Assing, nous formulons plusieurs propositions :

  • Commencer le tram-train par le Sud.
  • Réaliser la route de moyenne altitude du Ouaki aux Lianes, dans le prolongement de la route des Tamarins. 
  • Relancer l’activité de l’aéroport de Pierrefonds avec une spécialisation moyen-courrier.
  • Créer dans le Sud un vice-rectorat.
  • Former une grande communauté d’agglomérations de Saint-Philippe à l’Etang-Salé.
  • Développer les enseignements supérieurs dans le Sud.
  • Créer un institut préparant aux carrières administratives. 
  • Aménager un quai de débarquement pour les navires de croisière en prolongeant la digue de Terre-Sainte pour donner un atout supplémentaire à l’économie touristique dans le Sud.  

 

Posté par yves974 à 04:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 15 mai 2012

Pique nique à Grand Anse

010014

Posté par yves974 à 03:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 11 mai 2012

Déclaration du Parti communiste réunionnais suite à l’élection de François Hollande à la présidence de la République

 Déclaration du Parti communiste réunionnais du 8 mai, suite à l'élection de François Hollande comme chef de l'État.

  Volonté de changement

1. La première alternance sous la Vème République, avec l’élection le 10 mai 1981 de François Mitterrand, a été un évènement majeur de la vie politique française.

declaration_pcr_cliquez_ici

Posté par yves974 à 13:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]