Elie Hoarau à

M Grondin

Vous avez pu constater que si le sigle PCR n’apparaît pas sur le bulletin de vote, il est par contre bien présent sur notre blog (eliehoarau.canalblog), sur notre site internet (eliehoarau.com) et sur les documents d’information que vous avez dû recevoir dans votre boîte à lettres.

De toute façon, il serait vain que nous essayons  cacher que nous sommes un  communiste réunionnais, nous qui sommes secrétaire général du Parti communiste réunionnais et qui nous battons depuis tant d’années sous cette bannière pour le développement de La Réunion  et l’amélioration des conditions de vie des Réunionnais et des Réunionnaises.  Quant à la faucille et le marteau, il y a bien longtemps qu’il a disparu de nos documents, y compris de la une de Témoignages.

En ce qui concerne notre affichage aux côtés de François Hollande, il est tout à fait normal et légitime. Nous avons été les seuls – si l’on excepte Jean-Claude Fruteau – à appeler à voter pour François Hollande dès le premier tour  des élections primaires. C’est que nous l’avions rencontré pour lui parler des difficultés des Réunionnaises et des Réunionnais et de nos propositions pour sortir La Réunion de la crise. Il avait alors dit son accord. Un accord concrétisé dans un contrat que nous avons signé avec lui, le 26 mars 2012 à Paris, et confirmé lors de sa venue à La réunion, dans un meeting à Saint-Louis. 

Enfin, nous pensons  avoir fait  la preuve de ne pas être attaché à un  poste, si ce n’est pour faire avancer les affaires de La Réunion. Deux exemples. En 1987 avec Paul Vergès nous avons démissionné de notre poste de député pour protester contre la volonté de la Droite de ne pas appliquer à La Réunion, l’égalité sociale (allocations familiales, SMIC…). Plus récemment, pour appliquer le principe « un Homme, un mandat » et nous rendre disponible pour représenter le Sud de La Réunion à  l’Assemblée nationale, nous  avons démissionné de notre poste de Député au Parlement européen en laissant notre place à un jeune Réunionnais qui a déjà pris quelques initiatives intéressantes sur la vie chère, sur les fonds structurels Régions ultrapériphériques....  

Nous sommes loin, comme vous pouvez le constater, d’être intéressé à un poste. En espérant que ces quelques lignes aient dissipé vos interrogations, je compte sur vous demain pour nous envoyer à l’Assemblée nationale afin d’aider François Hollande à mettre en œuvre le contrat que nous avons signé avec lui.          

Le 9 juin 2012

Elie Hoarau